Astuces utiles avec le fichier de configuration WordPress

Le fichier de configuration de WordPress, communément appelé wp-config.php, n’est pas seulement nécessaire pour définir vos informations de connexion à votre base de données, les clés de sécurité ou encore la langue principale, il peut également servir pour un certain nombres de petites astuces qui pourront vous être utiles dans l’utilisation quotidienne de votre site.

Nous avons déjà vu comment insérer les informations de la base de données, et créer les clés de sécurité, avec notre précédent guide pour installer WordPress. Mais saviez-vous qu’il est possible de détecter automatiquement l’adresse de l’hébergement MySQL ?

define('DB_HOST', $_ENV{DATABASE_SERVER});

Cela nécessite cependant d’éditer le fichier wp-config à la main, bien entendu.

Adresses URL site/WordPress

Ces deux options permettent de remplacer leur configuration dans Réglages->Général de l’administration. Elles ne changent pas les valeurs entrées dans la base de données, donc si vous les supprimez, elles reprendront leurs valeurs d’origine.

define('WP_SITEURL', 'http://the-loop.fr');
define('WP_HOME', 'http://the-loop.fr');

Cela peut être utile lors de la migration de votre site vers un nouveau nom de domaine par exemple, pour ne pas avoir à utiliser phpMyAdmin pour modifier ces valeurs.

Constantes FTP/SSH

WordPress vous permet d’effectuer les mises à jour du core, des extensions et des thèmes de façon automatique, mais certains hébergeurs nécessitent d’entrer les données de connexion FTP ou SSH à chaque fois. Pour ne plus avoir à le faire, vous pouvez utiliser ces constantes dans votre fichier de configuration.

// Force la méthode de connexion : "direct", "ssh", "ftpext", or "ftpsockets"
define('FS_METHOD', 'ftpext');
// chemin absolu vers le dossier de wordpress
define('FTP_BASE', '/chemin/de/wordpress/');
// chemin absolu vers le dossier wp-content
define('FTP_CONTENT_DIR', '/chemin/de/wordpress/wp-content/');
// chemin absolu vers le dossier des extensions
define('FTP_PLUGIN_DIR ', '/chemin/de/wordpress/wp-content/plugins/');
// chemin absolu de votre clé publique SSH
define('FTP_PUBKEY', '/home/username/.ssh/id_rsa.pub');
// chemin absolu de votre clé privée SSH
define('FTP_PRIVKEY', '/home/username/.ssh/id_rsa');
// votre identifiant FTP ou SSH
define('FTP_USER', 'username');
// votre mot de passe FTP ou SSH
define('FTP_PASS', 'password');
// l'adresse FTP ou SSH de votre serveur, avec son port en option
define('FTP_HOST', 'ftp.example.org:21');

Vous n’êtes pas obligés de tout remplir, en fonction de vos besoins. Il est même conseillé de ne remplir que le minimum requis pour que la mise à jour automatique puisse se faire.

Activer l’optimisation de la base de données

Cette ligne doit être ajoutée uniquement si cela est nécessaire, par exemple si votre base de donnée est corrompue et que vous ne pouvez plus vous connecter à votre administration.

define('WP_ALLOW_REPAIR', true);

Une fois activé, vous aurez accès aux options de réparation d’optimisation à l’adresse : 

Surtout, pensez bien à enlever cette ligne une fois les actions effectuées, car cette page est accessible à n’importe qui.

Augmenter la mémoire allouée à PHP

Ce réglage peut vous permettre d’augmenter la configuration de memory_limit définie par défaut, afin d’éviter les erreurs du type “Allowed memory size of xxxxxx bytes exhausted”. Cependant, cela ne fonctionne pas sur tous les hébergeurs. Si cette solution ne fonctionne pas, c’est vers eux qu’il faudra se tourner.

define('WP_MEMORY_LIMIT', '64M');

La valeur par défaut de WP_MEMORY_LIMIT est de 32M, donc définissez toujours une valeur supérieure.

Modifier les révisions

WordPress gère par défaut les révisions, qui sont des sauvegardes à intervalle régulier de vos articles, pour vous permettre de revenir vers une version précédente si besoin est. Il est possible de configurer cette fonction avec différents réglages.

define('AUTOSAVE_INTERVAL', 120); // in seconds

Permet de définir l’intervalle pour les sauvegardes, en secondes. La valeur par défaut est de 60 secondes.

define('WP_POST_REVISIONS', 5);

Permet de limiter le nombre de révisions sauvegardées.

define('WP_POST_REVISIONS', false);

Et si vous n’aimez pas cette fonction, il est possible de la désactiver.

Gérer la corbeille

La corbeille, un peu comme celle de votre système d’exploitation, stocke les articles, pages ou custom post types que vous souhaitez supprimer. Cela évite les mauvaises manipulations, où un contenu se trouverait effacé définitivement par mégarde. Cependant, elle ne se vide automatiquement que tous les 30 jours. Il est possible de modifier cette valeur.

define('EMPTY_TRASH_DAYS', 30);

Il est également possible de désactiver la corbeille, à vos risques et périls…

define('EMPTY_TRASH_DAYS', 0 );

Désactiver l’éditeur de thèmes et extensions

Si vous ne voulez pas que vos utilisateurs puissent mettre les mains dans le cambouis, vous pouvez désactiver les éditeurs intégrés à l’administration.

define('DISALLOW_FILE_EDIT',true);

Et encore d’autres…

Il existe encore beaucoup de réglages possibles directement depuis le fichier wp-config, comme l’activation du mode DEBUG, des lots, du multi-sites. L’ensemble des possibilités est disponible sur le codex dans la page Editing wp-config.php (en anglais).

Un dernier conseil

Avant de sauvegarder vos changements et d’envoyer votre wp-config sur votre serveur, faites une vérification de votre syntaxe, des erreurs ou oublis comme un point-virgule manquant par exemple. Cela afin d’éviter tout problème sur votre site.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo. amet, dictum consequat. consectetur mattis eleifend nunc ut Nullam dolor porta.