Utiliser WordPress en mode réseau multisite afin de gérer les différentes langues de son site peut être une solution alternative très intéressante aux plugins habituels tels que WPML ou Polylang. Je vous propose un retour d’expérience sur sa mise en place,  ainsi que quelques plugins indispensables pour l’optimiser.

Pourquoi utiliser cette solution

Pour rappel, le mode réseau multisite consiste à transformer une installation WordPress en un réseau de sous-sites indépendants, mais partageant certains aspects tels que les plugins et les thèmes installés et accessibles. Plus d’informations sur sa mise en place sont disponibles en français sur le codex : http://codex.wordpress.org/fr:Créer_un_réseau

L’idée de gérer un site multilingues en utilisant la fonctionnalité multisite de WordPress était dans ma tête depuis un certain temps, mais la mise en place effective s’est faite assez récemment. Une des agences avec qui je travaille régulièrement, et qui a des clients souhaitant quasi-systématiquement un site au minimum en anglais et en français, utilisait précédemment WPML. Mais celui-ci entrainait des problèmes en terme d’utilisation mémoire très importante, en plus de bugs réguliers et de mises à jour parfois hasardeuses.

J’ai donc proposé de tester cette autre solution sur un futur projet, et suite à ce test concluant à la fois du point de vue technique, et du point de vue de l’utilisation pour les personnes qui gèrent les contenus, elle a été adoptée pour tous les projets suivants avec ce besoin.

Cependant, le multisite tel quel laisse certaines choses à désirer pour une gestion vraiment optimale des différentes langues, c’est pourquoi nous avons cherché puis sélectionné des plugins pour combler les manques.

Domain Mapping : gestion des noms de domaine

Une installation multisite permet de base de créer des sites WordPress avec une URL au choix du type nomdusite.example.com ou example.com/nomdusite. Ces 2 choix sont peu adaptés en terme de démarcation et de référencement, il est vivement conseillé d’utiliser plutôt des URL avec extensions par langue, type .fr, .de, .co, etc. C’est ici qu’intervient le plugin Domain Mapping, qui permet de définir un nom de domaine par sous-sites du multisite.

Je ne reviendrais pas sur la configuration du plugin, Aurélien l’a très bien fait dans cet article : http://wpchannel.com/wordpress-multi-site-multi-domaine-plugin-domain-mapping/

Multisite Language Switcher : passer d’une langue à l’autre facilement

Une fonction systématiquement incluse dans les plugins multilingues est la possibilité de passer d’une langue à une autre depuis une page. Le plugin Multisite Language Switcher connecte les pages, articles, types de contenu personnalisés et taxonomies entre les différentes langues (donc entre les différents sous-sites), à la fois dans l’admin et sur la partie front :

  • Dans l’admin, une nouvelle metabox est disponible et vous permet de sélectionner la page correspondante pour les autres langues par rapport à la page en cours
  • En front, un widget (ou en utilisant la fonction du plugin dans le thème) affiche un sélecteur de langue
Metabox dans l'admin
Metabox dans l’admin

 

Network Shared Media : partager les médias entre tous les sites

En règle générale, les images utilisés d’une langue à l’autre seront les même (cela est sans doute moins vrai pour les vidéos ou fichiers type texte). Afin d’éviter d’avoir à les renvoyer à chaque fois (gagnant ainsi du temps et économisant de l’espace disque sur le serveur), le plugin Network Shared Media vient ajouter un onglet supplémentaire à la fenêtre d’insertion de médias. Dans cet onglet on retrouve la liste des autres sites du réseau, et pour chacun les médias qui y sont disponibles.

network-shared-media
Onglet supplémentaire dans la fenêtre d’insertion de médias

Ces 3 plugins nous ont permis de rendre l’utilisation de WordPress multisite pour un site multilingue viable et facile à gérer au quotidien. Mais nous sommes toujours à la recherche de suggestions supplémentaires, qui pourront encore pousser plus loin la pérennité de cette solution. Si vous avez des propositions, je serai heureux de les lire en commentaires !

Join the Conversation

8 Comments

  1. Hello,

    as-tu testé Multilingual Press ? Il fonctionne sur le même système que Multisite Language Switcher visiblement… d’ailleurs j’ai cru que c’était le même plugin mais non.

    P.S : merci de la mention.

  2. Non je ne l’ai pas encore testé. Mais c’est bien possible qu’il remplace multisite language switcher, étant donné qu’il est bien plus complet, même si pour être optimal il faut obligatoirement la version pro. Par contre il ne remplace pas domain mapping, ni network shared media, donc ceux là restent à mon avis des indispensables en complément.

  3. Oui la version pro est bien mieux mais je m’en suis sorti sans avec la version de base.

    On m’a indiqué sur Twitter que Domain Mapping n’était nécessaire et que WordPress gérait cela nativement… à tester !

  4. Sur un site avec des CPT, on peut pas faire sans la version pro si j’ai bien compris. Curieux de savoir comment faire nativement avec WordPress !

  5. Bonjour,
    Merci pour cet article fort intéressant.
    Une question me vient à l’esprit. WordPress est une plateforme assez géniale, cependant, par expérience j’ai pu me rendre compte à quel point l’installation de plugins peut affecter la vitesse de chargement.
    Qu’en est il pour des installations multisites ? Qui plus est multi site avec Woocommerce ?
    Merci d’avance pour votre retour.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elit. libero luctus id id, vel, porta. Donec sem, id quis ultricies